Les annonces médiatiques continuelles de l’augmentation des maladies chroniques (diabète, obésité, hypertension), nous appellent à remettre en question notre alimentation quotidienne.

C’est alors que les produits industriels nous offrent cette folle opportunité de racheter notre conscience via l’achat d’un « jambon à teneur en sel diminué », d’une margarine « aux oméga3 » accompagnée d’une boisson végétale enrichie en calcium parce que, oui on a arrêté le lait…

On appelle ces promesses des « allégations nutritionnelles » dès qu’elles suggèrent qu’un aliment aurait des propriétés nutritionnelles, de santé particulières ou fournirait un apport énergétique différent des produits habituels.

Un règlement européen (CE) n°1924/2006 encadre les conditions à respecter par les industriels pour employer ces allégations, ainsi que leur évaluation scientifique : ouf, le magnésium de ma boisson contribue effectivement à diminuer la fatigue !

Conscience allégée, gardons tout de même notre esprit critique sur la globalité du produit : le jambon, certes moins salé mais toujours accompagné de ce lot d’additifs devra être consommé de façon modérée, les céréales riches en fibres ne doivent pas pour autant présenter une quantité de sucre trop élevée et enfin le soda sans sucres mais aux édulcorants, va entretenir nos envies de sucre à fortes doses.

Notre santé se construit à travers la diversité dans nos assiettes, accordons-nous le choix de nos envies, sans frustration mais avec modération.

Céline JEAN-GILLES (Diététicienne -Nutritionniste chez NUTRIO)

 

PETIT GLOSSAIRE EN BONUS !

Les « allégés »

« Allégé en… » : signifie que la teneur en énergie, en sucres, en matières grasses ou en alcool est réduite par rapport à un produit de référence. Le pourcentage « d’allègement » doit être indiqué sur l’emballage.

« Sans sucre(s) » : utilisé si l’aliment ne contient pas de glucides. En réalité, cette allégation signifie que la teneur en sucres de l’aliment est d’environ 0,5 g. pour 100 g. ou 100 ml.

 « Sans sucres ajoutés » : utilisé si l’aliment n’a pas été additionné de sucre ou d’une autre substance utilisée pour son pouvoir sucrant, à l’exception des édulcorants. Un règlement européen prévoit d’ajouter toutefois « contient des sucres naturels » si le produit en contient naturellement.

 « Faible teneur en matières grasses » : teneur en lipides < 3 g pour 100g de produit.

 « Sans matières grasses » : teneur en lipides < 0.5 g pour 100g de produit.

Les vitamines, minéraux et oligo-éléments

« A teneur garantie en… » : la teneur finale de ces nutriments doit être comprise entre 80 % et 200 % de la quantité présente naturellement dans les matières premières pour les vitamines et entre 80 et 120 % pour les minéraux : exemple du jus d’orange à teneur garantie en vitamines C qui contient au minimum l’équivalent de 80 % de vitamines C d’une orange.

 « Source de… » : mention utilisée si l’aliment contient plus de 5 % des apports journaliers recommandés (ou AJR*) en vitamines et/ou minéraux pour 100 kcal.

 « Riche en… » : si l’aliment contient plus de deux ou trois fois les valeurs définies pour « source de…».

 « Naturellement riche en vitamines » : signifie que la teneur en vitamines est supérieure à 15 % des AJR pour 100 kcal de l’aliment en question.

 « Enrichi en vitamines » : mention indiquée si la teneur finale en vitamines est comprise entre 15 et 40 % des AJR pour 100 kcal.

 « A teneur garantie en Acides Gras Essentiels (AGE) » : mention obligatoire si les AGE représentent plus de 50 % des acides gras et qu’ils ont une teneur particulière en vitamines A & E.

Les protéines

 « Source de protéines » : si la teneur en protéines est supérieure à 10 g. pour 100 g. ou à 5 g. pour 100 ml ou à 5% de 100 kcal.

 « Riche en protéines » : si la teneur en protéines est supérieure à 20 g. pour 100 g. ou à 10 g. pour 100 ml ou à 10% pour 100 kcal.

 « Enrichi en protéines » ou « hyperprotidique » : mention indiquée quand la teneur en protéines de l’aliment est deux fois supérieure à celle de l’aliment courant correspondant et valeur énergétique des protéines > à 20% de la valeur énergétique totale du produit.

Les fibres

 « Source de fibres » : si la teneur en fibres alimentaires est supérieure à 3 g. pour 100 g. ou à 1,5 g. pour 100 kcal.

Les arômes

« Arôme naturel de… » : signifie simplement que l’arôme a été synthétisé à partir d’un produit naturel, sans avoir pour autant comme origine l’arôme revendiqué. Par exemple, « arôme naturel de fraise » ne veut pas dire que l’arôme vient de fraises, mais simplement que le goût fraise a été synthétisé à partir de produits naturels, comme des copeaux de bois…

 

*AJR : Apports Journaliers Recommandés

Vous aimez cet article? Partagez et suivez-nous 😉